Mail  contact@avenir-psychologue.com | Tel  +33(0)6 77 84 51 74  |  |   | 

AVENIR PSYCHOLOGUE

Slogan

Isolement et harcèlement

Isolement et harcèlement

L’isolement psychique et social, conséquence commune du harcèlement pour toutes les personnes impliquées (harcelées, harceleurs et témoins passifs).
Qu’est ce qui a donc dysfonctionné dans la relation aux autres ou à l’autre pour aboutir à ce résultat ?
Issue de mon expérience de psychologue clinicienne, je vais vous présenter le harcèlement sous l’angle systémique global des répercussions à l’âge adulte sur la construction de relations humaines harmonieuses.
Pourquoi est il si important ? Parce que malheureusement, ce problème de harcèlement est pratiquement toujours abordé, à un moment ou un autre, dans mes prises en charge d’enfants et d’adolescents, alors que ce n’est pas le motif de consultation.

Quel est le point commun qui peut être un signal d’alerte ? Il s’agit de l’isolement et du repli psychique, car nous les retrouvons bien sûr chez la personne harcelée, mais également chez le harceleur et aussi chez les témoins passifs.
D’où l’importance d’être attentif à tous les changements de comportements des enfants et des adolescents pendant la scolarité.

Considérons ces 3 points de vue :
– Tout d’abord, l’enfant, l’adolescent qui est harcelé va rapidement se poser la question : pourquoi moi, qu’est ce j’ai mal fait, raté dans mes relations avec mon ou mes camarades pour aboutir à ce résultat ?
Au début, il est surpris de ce qui lui arrive et va en parler à un professeur, un éducateur ou à un membre de sa famille (parents, frère et sœur, grands parents). Il veut comprendre et modifier la situation.
S’il ne trouve pas le bon interlocuteur, s’il a l’impression qu’il n’est pas entendu ou pris au sérieux, il va s’interroger : est ce si grave ce qui m’est arrivé ou pourquoi personne ne me comprend ?
Il va faire une autre tentative pour être écouté, puis il va arrêter : à quoi bon !! Comment puis je faire confiance à un adulte que j’apprécie ou que j’aime s’il ne peut pas me défendre ?
Comme le harcèlement se poursuit, il va y chercher un sens, qui est malheureusement : si cela m’arrive, c’est que j’ai ma part de responsabilité.
D’autant plus que dans un grand nombre de cas, le harceleur fait partie de son entourage proche et qu’ils étaient amis : d’où la confusion encore plus grande qui en découle et son questionnement incessant du pourquoi moi…
Cette analyse est très néfaste, car la personne n’a plus envie d’en parler à son entourage, elle se sent coupable, elle subit seule et la spirale du repli psychique se trouve engagée….
Cet isolement diminue son estime de soi et va la fragiliser dans ses relations humaines.

– Du côté du harceleur, celui-ci se trouve rapidement enfermé dans ses actes, il est tiraillé entre la puissance qu’il retire de ses actes, et l’incapacité de pouvoir partager avec sa famille.
D’où la réelle surprise de nombreux parents lorsqu’ils découvrent les actes de leur enfant.
Il va être justement sanctionné et exclus de son établissement scolaire : il est stigmatisé, mais très souvent, il ne comprend pas vraiment pourquoi il est sanctionné et montré du doigt ; il va continuer à avoir ce comportement et donc harceler, puisque cela lui permet de ressentir détenir une certaine puissance.
Très vite, il va devenir méfiant envers les adultes, se dire qu’il ne peut pas leur faire confiance, puisqu’ils ne le comprennent pas.
Cette analyse est aussi très néfaste, car il va se sentir injustement rejeté par son entourage et donc refuser les tentatives d’aide de la part des adultes et se dire : je ne peux compter que sur moi. La spirale de l’isolement et du repli psychique est installée et va s’accompagner très souvent d’échecs scolaires.
L’estime de soi est altérée ainsi que l’installation de relations sociales positives avec ses camarades ou les adultes.

– Quant aux témoins passifs, longtemps oubliés, ils sont aussi impactés et le risque pour eux est double ; soit ils éprouvent un sentiment de culpabilité de n’avoir rien fait par peur de représailles, soit ils sont attirés, ont envie de changer de rôle et devenir harceleur.
Ce deux attitudes sont inadaptées et vont entrainer des troubles de l’estime de soi, de l’isolement social et laisser des traces à moyen et long terme.

Conclusion : que vous soyez victime, responsable ou spectateur de harcèlement, votre construction de personnalité va se trouver altérée avec comme séquelles à l’âge adulte un état anxieux et/ou dépressif, un trouble de l’estime de soi et une grande difficulté à mettre en place des relations humaines harmonieuses et positives.

D’où la nécessité pour nous tous d’être vigilant aux changements d’attitudes des enfants et adolescents de notre entourage, de parler avec eux de harcèlement pour qu’ils soient avertis et aient confiance en nous les adultes.

Parler est déjà agir et une prise en charge courte et adaptée par un professionnel permet la poursuite du développement de leur personnalité.


Sylvie Colombier-Bardolle (0677845174)
Psychologue clinicienne, coach certifié Vincent Lenhardt et Process Communication
Psychologie positive, autohypnose, visualisation positive
Enfants, adolescents, adultes, famille

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.